Trois cours d’eau aménagés contre la pollution agricole au lac Saint-Pierre

Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre (ZIPLSP) a réalisé un projet de lutte contre la pollution agricole diffuse par l’aménagement de trois cours d’eau en milieu agricole. Ce projet a été réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada.

La plaine inondable du lac Saint-Pierre est constituée d’habitats très productifs qui sont utilisés par les poissons et les oiseaux comme aire de reproduction, de nidification et d’alimentation. En raison de sa localisation, où se concentre la plus forte densité de population de la province, le lac Saint-Pierre subit la pression des activités anthropiques qui altèrent la qualité de ses habitats.

En effet, l’urbanisation, la coupe forestière et particulièrement l’agriculture intensive, contribuent à l’érosion des berges et à l’apport de contaminants dans le milieu.

La situation dans de nombreux cours d’eau est jugée problématique autour du lac Saint-Pierre, où ces derniers sont souvent bordés par des bandes riveraines inadéquates, voire inexistantes comme c’est le cas pour les cours d’eau Grande Ligne, Denis Sylvestre et Bérard-Rouleau.

Dans l’objectif de freiner la pollution agricole et d’améliorer la qualité de l’eau dans ces 3 cours d’eau, plusieurs travaux ont été effectués cette année, en partenariat avec la MRC d’Autray.

Le retrait de sédiments et de végétation accumulés dans les cours d’eau, ainsi que le nettoyage et le remplacement de ponceaux ont été réalisés.

Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre, de son côté, a procédé à la plantation de plusieurs milliers d’arbustes (saules) et a répandu des semences d’herbacées dans les bandes riveraines des cours d’eau Grande ligne, Denis Sylvestre et Bérard-Rouleau afin de faciliter et d’accélérer le processus de végétalisation naturelle. Enfin, un plan d’échantillonnage et de suivi a également été élaboré pour améliorer la qualité de l’eau et des habitats pour la faune ichthyenne et aviaire.

Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre s’engage également à faire un suivi annuel sur le terrain pour vérifier la réussite du projet et ses impacts positifs sur les 3 cours d’eau.

L’ouverture et la participation des agriculteurs au projet sont encourageantes pour la suite des choses. En matière de conservation et de mise en valeur des milieux naturels, l’implication de tous les acteurs est nécessaire pour obtenir des résultats concluants.

Ce projet a été réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *