STRUCTURE DE LA TCRLSP

La gestion intégrée des ressources d’un milieu riche et diversifié comme celui du lac Saint-Pierre peut s’avérer complexe. En effet, les intérêts politiques, environnementaux et socioéconomiques sous-jacents à l’élaboration d’orientations harmonisées sont nombreux. Le défi majeur de la TCRLSP est donc de rechercher un équilibre en soupesant les différentes contraintes et enjeux mis de l’avant par les acteurs de l’eau.

Ces derniers sont les personnes et les organismes que la gestion intégrée du Saint-Laurent (GISL) intéresse en raison de leurs responsabilités ou de leurs activités dans le domaine de l’eau. Les acteurs de la zone du lac Saint-Pierre incluent entre autres :

  • les instances gouvernementales fédérales, provinciales et municipales,
  • une communauté autochtone,
  • huit organismes de bassins versants,
  • deux comités ZIP,
  • des agences sectorielles,
  • des fédérations agricoles,
  • des institutions d’enseignement et de recherche,
  • diverses associations d’utilisateurs,
  • des entreprises privées,
  • des organismes environnementaux et fauniques,
  • et les citoyens.

Ainsi, plus de 70 organisations font partie de la TCRLSP. Afin de simplifier les rencontres, et en vue d’offrir une représentation équilibrée et cohérente de l’ensemble des organismes membres, il a été décidé par la TCRLSP de constituer une Table principale composée de 23 sièges fixes et d’un nombre variable de sièges pour les représentants des ministères et organismes gouvernementaux. Parmi les 70 organisations faisant partie de la TCRLSP, 53 en sont membres (cela exclut les ministères et organismes gouvernementaux).
Les membres ont identifié des catégories d’acteurs dans lesquels les organisations de nature similaire sont groupées selon le type d’activités, les responsabilités ou les intérêts qu’elles partagent. Ces catégories forment les différents secteurs de la Table principale et, pour chacun d’entre eux, un délégué des membres est élu ou désigné afin de représenter l’ensemble de ses pairs lors des rencontres de la Table principale. Également, il va de soi que le processus de GISL vise à inclure l’apport de tous les intervenants concernés, que ce soit lors des travaux de comités d’experts ou lors du forum annuel.

La Table principale est composée de représentants des secteurs principaux (municipal, Premières Nations, Mise en valeur du lac Saint-Pierre, communautaire et économique) et ses derniers sont accompagnés des représentants des secteurs de soutien. Le secteur de soutien est formé de représentants du Comité permanent (deux sièges) ainsi que de représentants des ministères et des organisations gouvernementales (nombre de sièges variables). Le Comité permanent est constitué des organismes de la GIEBV et de la GISL, soient les OBV et les Comités ZIP.

Répartition des sièges à la Table principale

Représentants des secteurs principaux (21)

Secteur municipal (5)
Un représentant pour chacun des membres suivants:
  • MRC de D’Autray
  • MRC de Maskinongé
  • MRC de Nicolet-Yamaska
  • MRC de Pierre-De Saurel
  • Ville de Trois-Rivières
Secteur Mise en valeur lac Saint-Pierre (2)
Un représentant pour chacun des membres suivants:
  • Aire faunique communautaire du lac Saint-Pierre
  • Réserve de biosphère du lac Saint-Pierre
Secteur des Premières Nations (1)
Un représentant pour la Nation Waban-Aki.
Secteur communautaire (6)
Un représentant pour chacune des catégories d’acteurs suivantes :
  • Éducation
  • Environnement
  • Faune
  • Nature
  • Navigation de plaisance
  • Recherche
Secteur économique (7)
Un représentant pour chacune des catégories d’acteurs suivantes :
  • Agriculture
  • Développement économique
  • Exploitation faunique
  • Foresterie
  • Industrie
  • Tourisme
  • Transport maritime

Représentants des secteurs de soutien (3 et plus)

Comité permanent des organismes de concertation du domaine de l’eau (2)
Un représentant pour les OBV membres du comité permanent.
Un représentant pour les comités ZIP membres du comité permanent.
Conseillers gouvernementaux (variable)
De plus, il sera loisible à divers ministères et organismes gouvernementaux, du niveau fédéral et provincial, d’avoir un représentant à la Table.

Processus de concertation

Ce sont les membres votants de la TCR qui ont le mandat officiel d’effectuer la planification des ressources en eau et sont au cœur de l’élaboration et du suivi du Plan de gestion intégrée régional (PGIR). Concrètement, ils ciblent les enjeux prioritaires et les problématiques, ils analysent les portraits-diagnostics proposés, ils analysent, modifient et approuvent les canevas de bases des plans d’action élaborés par les comités d’experts. De plus, en tant que représentant, il est de leur devoir de communiquer les besoins de leur secteur. Ils sont tenus de partager, avec les différents acteurs qu’ils représentent, les connaissances acquises à la Table principale et lors des ateliers de travail.

Les membres votants représentent l’organe décisionnel de la TCRLSP et sont donc au centre de la dynamique des discussions et tentent d’obtenir un consensus au sein de la TCR et de leur organisation.

Afin d’accompagner les membres votants dans la prise de décisions en lien avec le PGIR, des comités d’experts ont été mis en place pour certains des enjeux prioritaires. Leur mandat général est de colliger l’information pertinente afin d’établir un portrait-diagnostic de ces enjeux.

Les membres de la Table principale sont en tout temps épaulés par la coordination de la TCR. Cette dernière est au service des membres et n’est pas décisionnelle dans le processus de concertation.

Documents complémentaires

Si vous souhaitez en savoir plus sur la structure et le fonctionnement de la TCRLSP, vous êtes invités à consulter les différents documents placés dans la section Contenu informatif – TCR