TRAVAUX D’AMÉNAGEMENT FAUNIQUE DANS LA MRC DE MASKINONGÉ CET AUTOMNE

Trois grands projets pour protéger la biodiversité du lac Saint-Pierre

Dès octobre 2018, et jusqu’en juin 2019, le Comité ZIP du lac Saint-Pierre entreprendra trois grands projets d’aménagement faunique dans la plaine inondable du lac Saint-Pierre sur le territoire des municipalités de Louiseville, Maskinongé et Yamachiche. L’organisme créera ainsi de nouveaux environnements propices à la biodiversité de la région ou protégera ceux déjà existants. Il est à noter que ces travaux risquent toutefois de déranger les activités des chasseurs cet automne.

Aménager des petits marais prioritaires dans la MRC de Maskinongé

Vue d'ensemble de marais - © Comité ZIP du lac Saint-PierreAu cours des dernières décennies, les activités humaines et la construction de l’autoroute 40 ont causé la perte et la fragmentation de divers habitats dans le littoral du lac Saint-Pierre. Pourtant, ces milieux, constitués entre autres de marais, sont essentiels au maintien de la santé et de l’intégrité des écosystèmes aquatiques de la région. Ainsi, le comité procédera à la création de concepts d’aménagement et à la réalisation des travaux pour une quarantaine de marais identifiés prioritaires. L’objectif principal de ce projet est de permettre la libre circulation du poisson, notamment pour la frai au printemps.

Reconnecter le lac Saint-Pierre à la Pointe-à-Caron

DPointe-à-Caron - © Comité ZIP du lac Saint-Pierreans le secteur de la Pointe-à-Caron, les frayeurs hâtifs comme la perchaude profitent des crues printanières pour regagner leurs habitats de reproduction dans la plaine inondable du lac Saint-Pierre. Toutefois, les poissons restent prisonniers dans les fossés lorsque les eaux se retirent. Résultat : la qualité de l’eau de ces fossés se détériore et les poissons meurent. Pour favoriser leur survie, le comité rétablira la connectivité de trois fossés piscicoles parallèles. De plus, il devra retirer les sédiments qui empêchent ces fossés de rejoindre le canal de la Pointe-à-Caron et remettre en état le un ponceau aujourd’hui désuet en raison de sa taille trop petite et de la quantité important de sédiments qui l’obstrue. Outre les poissons, près de 120 espèces d’oiseaux profiteront également de ce projet.

Créer des habitats pour la perchaude dans le secteur de Piscine Simard

Piscine-SimardÀ l’ouest de la Piscine Simard se trouve une zone de prairie humide idéale pour le poisson. Toutefois, la connectivité de ce milieu à la Piscine Simard tout comme au lac Saint-Pierre est limitée par une ancienne route non pavée. De plus, les poissons ne peuvent pas circuler dans ce secteur en raison d’une forte accumulation de sédiments. Ainsi, environ 530 mètres de fossés piscicoles seront creusés vers la Piscine Simard pour redonner accès à 16,1 hectares d’habitats propices aux frayeurs hâtifs, dont la perchaude et le grand brochet. Quant à l’accès au lac Saint-Pierre, l’équipe retirera les débris présents dans l’eau en portant une attention particulière à l’embouchure du cours d’eau qui semble être fortement obstruée par les sédiments.

Ces trois projets visant à protéger la biodiversité au lac Saint-Pierre sont possibles grâce à l’appui financier de précieux partenaires dont la Fondation de la faune du Québec et le MDDELCC via le Programme pour la conservation du lac Saint-Pierre, PPCPR – Pêche et Océans Canada, FNCMH – Environnement Canada, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP