Éducation et communauté Sensibilisation

Mon bateau fait-il des vagues?

Fiche technique : E2-10
Localisation : Archipel du lac Saint-Pierre
Date d'ouverture : 20-11-2017
Mise à jour : 05-02-2019
Statut du projet : En cours
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur

Problématique

Le lac Saint-Pierre et son archipel représentent une composante majeure du Saint-Laurent. D’ailleurs, ses zones humides d’importance internationale sont reconnues en vertu de la convention de Ramsar, en plus d’être désigné Réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO.

Dans l’archipel du lac Saint-Pierre, le tiers du territoire est occupé par des résidences permanentes ou secondaires. En plus des résidents, l’attrait pour le secteur entraîne un achalandage important, particulièrement au cours de la saison estivale. On évalue à plus de 37 000 le nombre de pêcheurs qui naviguent sur les eaux du lac et de son archipel (AFC, 2009). À ces derniers s’ajoutent plusieurs milliers de plaisanciers. D’ailleurs, en été, la baie de l’île de Grâce peut attirer à elle seule plusieurs centaines de bateaux.

Le passage fréquent des bateaux contribue à la problématique d’érosion des rives. Les embarcations légères utilisant fréquemment le secteur entraînent des pertes de sols au niveau des rives des petits canaux de l’archipel. Il est démontré que les vagues créées sont proportionnelles à la vitesse et à la distance des embarcations. Toutefois, la forme de la coque des bateaux jouerait également un rôle important dans la formation de la vague. En effet, certains types de coques créeraient plus de batillage que d’autres.

Description du projet

La diversité des milieux humides ainsi que la vaste étendue d’eau du lac Saint-Pierre attirent chaque année plusieurs milliers d’embarcations. Or, le flot continu de circulation sur le lac et à l’intérieur des petits chenaux de son archipel contribue à accroître le batillage. Comme les connaissances actuelles sur l’effet du batillage sont incomplètes, le Comité ZIP du lac Saint-Pierre souhaite donc étudier l’impact du batillage sur l’érosion des berges de l’archipel. Aussi, puisque les caractéristiques des vagues qui sont générées par le sillage d’un bateau dépendent de sa forme, l’organisme souhaite également documenter cet aspect afin d’avoir une vision précise de l’impact des différents types de navires sur l’ampleur du batillage qu’ils produisent.

Par ce projet, le Comité ZIP souhaite sensibiliser la population aux effets de la vitesse des embarcations sur l’érosion des berges et l’importance de maintenir une bande riveraine diversifiée afin de diminuer les effets du batillage sur les berges. Le comité prévoit donc d’offrir des rencontres d’information dans les associations de plaisanciers et aux citoyens des municipalités touchées. La remise de dépliants d’information permettra de sensibiliser un ensemble de citoyens sur ces enjeux.

Partenaires impliqués

  • MRC de Pierre-De Saurel;
  • MRC de D’Autray;
  • Sainte-Geneviève-de-Batiscan;
  • Saint-Ignace-de-Loyola;
  • Saint-François-du-Lac;
  • Sorel-Tracy;
  • Saint-Joseph-de-Sorel;
  • Sainte-Anne-de-Sorel;
  • Fonds d’action Saint-Laurent.

Coûts de réalisation

50 000 $

Échéancier de réalisation

2018

  • Recherche de données;
  • Mise en place d’une étude sur les différents types de bateaux et l’effet sur le batillage.

2019

  • Étude sur les différents types de bateaux et l’effet sur le batillage;
  • Rassemblement des données.

2020

  • Recommandations aux municipalités concernées.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Diminution de l’érosion résultant du batillage;
  • Amélioration de la qualité de l’eau.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP