Écotourisme Plaisance et pêche

Mise en valeur du chenal du Club Landroche comme accès public à la rive sud du lac Saint-Pierre

Fiche technique : C2-6
Localisation : Baie-du-Febvre
Date d'ouverture : 31-03-1997
Mise à jour : 30-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Partenaire

Problématique

Depuis quelques années, la commune de Baie-du-Febvre mise sur le lac Saint-Pierre afin de promouvoir son développement économique. Pour ce faire, elle a pris le virage récréotouristique avec l’implantation du Centre d’interprétation de Baie-du-Febvre, l’aménagement d’infrastructures d’observation des oiseaux migrateurs et la mise en valeur de la chasse et de la pêche blanche. La commune de Baie-du-Febvre est bordée à l’est par le Centre d’essai et d’expérimentation (CEE) balistique du ministère de la Défense nationale (MDN) et par le Refuge d’oiseaux de Nicolet, site géré par le Service canadien de la faune. Dans ce secteur de la rive sud du lac, la commune de Baie-du-Febvre représente l’unique accès au lac. En effet, l’accessibilité du fleuve demeure très limitée sur la rive sud en raison du développement particulier du territoire et de la localisation du réseau routier riverain d’une part et la présence d’herbiers de grandes étendues en bordure des rives d’autre part. Un des accès au lac se fait par le Club Landroche, un club privé offrant à ses membres et aux visiteurs des installations pour pratiquer, entre autres, la chasse et la pêche. À ce titre, une rampe de mise à l’eau publique et une voie d’accès navigable jusqu’aux zones profondes du lac sont maintenues en face du chalet. À cet endroit, la zone d’herbiers caractérisant la rive sud s’étale sur plus de deux kilomètres en direction du large et constitue un habitat faunique exceptionnel. Avec les années, la profondeur de la voie d’accès navigable a diminué substantiellement; le dernier dragage du chenal remontant à 1979. Ainsi, il ne pouvait désormais accueillir que des embarcations à très faible tirant d’eau. Afin de rendre le lac à nouveau accessible aux embarcations de plus grande dimension, il a alors été suggéré de procéder au dragage du chenal.

Description du projet

Le Club Landroche souhaitait effectuer le dragage du chenal et de l’aire d’ancrage des embarcations. Ce dragage s’avérait nécessaire au maintien des activités récréotouristiques du club. Dans ce contexte, en 1995, le club a débuté une série de rencontres avec plusieurs intervenants du milieu afin de les sensibiliser à ce projet et d’obtenir leur appui. À la suite de ces rencontres, le club a reçu l’appui de tous les intervenants contactés et une volonté d’implication financière de plusieurs d’entre eux.

À la demande d’Environnement Canada, le club a réalisé une étude sommaire de faisabilité technico-économique du projet et une étude de caractérisation et d’évaluation des sédiments. Ces deux études concluaient à la faisabilité d’un dragage hivernal, à la non-contamination des sédiments et à l’absence d’impacts environnementaux. Elles abordaient aussi la possibilité d’aménager un îlot faunique avec les déblais de dragage ou de les valoriser en milieu terrestre. Le club a également réalisé un relevé bathymétrique du chenal et un arpentage de son parcours. Enfin, on évalue la fréquence des dragages à environ 20 ans, ce qui suggère que l’investissement sera rentabilisé au fil du temps.

Toutefois, avant d’effectuer les travaux de dragage, le ministère de la Défense nationale a tout d’abord procédé au retrait de débris métalliques et projectiles afin de sécuriser les lieux. Ces travaux ont été réalisés en 2007 et en 2009. Le dragage a été effectué par la municipalité de Baie-du-Febvre aux hivers 2008 et 2011. La réouverture officielle du chenal s’est faite à l’été 2011.

Partenaires impliqués

  • Municipalité de Baie-du-Febvre;
  • Commune de Baie-du-Febvre;
  • Association des pêcheurs commerciaux du lac Saint-Pierre;
  • Corporation de développement économique de Baie-du-Febvre;
  • Société d’aménagement récréatif pour la conservation de l’environnement du lac Saint-Pierre;
  • Ministère de la Défense nationale;
  • Députés de Nicolet-Yamaska;
  • Canards Illimités;
  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune.

Coûts de réalisation

  • Relevé bathymétrique du chenal et arpentage de son parcours : 20 000 $
  • Retrait des débris métalliques : 500 000 $
  • Dragage : 500 000 $

Échéancier de réalisation

1995-1996 et 2005-2006

  • Études préliminaires.

Automne 2007 et 2009

  • Retrait des débris métalliques par le ministère de la Défense nationale.

Hiver 2008 et 2011

  • Dragage par la municipalité de Baie-du-Febvre.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Utilisation du chenal par les embarcations;
  • Protection des herbiers aquatiques.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP