Écotourisme Observation

Mise en valeur récréo-éducative de la halte migratoire de Saint-Barthélemy

Fiche technique : C1-1
Localisation : Saint-Barthélemy
Date d'ouverture : 19-04-1996
Mise à jour : 30-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Partenaire
Image du projet

Problématique

Depuis 1996, la Société de conservation de Saint-Barthélemy/Saint-Joseph-de-Maskinongé (SCOBAJM), gestionnaire du site, travaille à la protection et à la mise en valeur de ses habitats fauniques. Lors de la mise en place du projet, la SCOBAJM avait alors réalisé la majorité des aménagements fauniques proposés dans le Plan de mise en valeur récréo-éducative, soit trois haltes migratoires, un habitat pour les poissons et deux marais permanents. Le site disposait donc d’aménagements susceptibles d’intéresser la population. Toutefois, la clientèle écotouristique qui visite le site au printemps était à la recherche d’une structure permanente qui lui permettrait d’observer la sauvagine tout en facilitant l’accès aux terres inondées. La SCOBAJM a donc voulu se doter d’une structure d’accueil majeure qui permettrait d’augmenter l’offre récréo-éducative tout au long des saisons printanières et estivales.

Description du projet

La première phase (phase I) comportait l’aménagement d’aires de concentration des activités où six panneaux d’interprétation extérieurs ont été installés.

Le projet visait par la suite l’aménagement d’une halte migratoire de 165 hectares destinée à recevoir les canards barboteurs et la bernache du Canada durant leur migration printanière (phase II). Deux bassins permanents, totalisant une superficie de 85 hectares, favorisent maintenant la formation des couples de canards et l’élevage de couvées. Un bassin aménagé de 100 hectares garantit un habitat de qualité pour la fraie et l’alevinage du poisson. Le projet de Saint-Barthélemy procure également des bénéfices pour la communauté en général. Ainsi, les agriculteurs ont constaté une amélioration du drainage agricole et des conditions de culture à la suite du contrôle des eaux de crues printanières et automnales. Les amateurs de plein air bénéficient quant à eux de nouveaux sites d’observation et d’interprétation de la faune. Enfin, le potentiel des activités de prélèvement est rehaussé.

Partenaires impliqués

  • Plan nord-américain de gestion de la sauvagine — ministère de l’Environnement et de la Faune;
  • Municipalités de Saint-Barthélemy et de Saint-Joseph-de-Maskinongé;
  • Programme Interactions communautaires — Saint-Laurent Vision 2000;
  • Fondation Héritage faune;
  • Information Sécure;
  • Fondation de la faune du Québec;
  • Députés provinciaux;
  • Canards Illimités Canada;
  • Société d’ornithologie de Lanaudière;
  • Fédération québécoise de la faune.

Coûts de réalisation

Phase I : 36 000$

Phase II : 180 000 $

Échéancier de réalisation

Avril 1999 

  • Panneaux d’interprétation.

Octobre 1999 

  • Aires de concentration des activités et signalisation.

Avril 2000

  • Activité de dévoilement.

2002 

  • Aménagement de la halte migratoire.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Réalisation des aires de concentration des activités;
  • Augmentation du nombre de visiteurs;
  • Satisfaction de la communauté.

Références

Aucune référence disponible.

Photos

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP