Habitats et ressources naturelles Restauration et/ou création d'habitats fauniques (excluant le milieu agricole)

Réintroduction du bar rayé

Fiche technique : A3-3
Localisation : Lac Saint-Pierre à Rivière-du-Loup
Date d'ouverture : 01-09-2004
Mise à jour : 25-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Appui et installation de panneaux d'interprétation

Problématique

Au début du XXe siècle, le bar rayé était présent dans le fleuve Saint-Laurent, entre le lac Saint-Pierre et Kamouraska. À cette époque, les pêcheurs commerciaux et sportifs le convoitaient pour sa chair blanche et délicieuse ainsi que pour sa grande combativité. Malheureusement, cette population a complètement disparu du fleuve au cours des années 1960, principalement en raison de la surpêche et de la destruction de certains habitats qui auraient exercé une pression trop importante sur cette espèce.

Description du projet

Le projet de réintroduction du bar rayé comprenait quatre phases, soit un programme de sensibilisation, la production des bars rayés, les ensemencements annuels et un programme de suivi.

Le programme de sensibilisation

La majeure partie du programme de sensibilisation a eu lieu au printemps 2002 et avait pour objectif d’informer et de sensibiliser la population sur le retour de cette espèce. À cet effet, 15 séances d’information ont été organisées entre la grande région de Montréal et celle de Kamouraska. Cette initiative s’est terminée par un ensemencement symbolique de bars rayés. De plus, 14 panneaux d’interprétation ont été installés en différents endroits. Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre a procédé à l’installation de l’un de ces panneaux au débarcadère de Sainte-Anne-de-Sorel.

En 2004, des captures de bars rayés ont eu lieu à Saint-Ours, à Montmagny, à l’île d’Orléans ainsi que sur les rivières Chaudière, Richelieu et Betsiamites. Devant un succès si rapide du plan de réintroduction du bar rayé, le programme de sensibilisation a été intensifié. Ainsi, un réseau d’affiches a été instauré afin de faire connaître à la population le statut de protection de l’espèce et de prévenir les captures accidentelles. Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre a participé à l’installation des panneaux dans son secteur.

La production de bars rayés

La production massive de bars rayés avait pour but d’ensemencer un nombre suffisant d’individus dans le fleuve afin d’établir une nouvelle population. Pour ce faire, de 2002 à 2007, environ 2 000 juvéniles étaient capturés chaque année dans la rivière Miramichi (Nouveau-Brunswick). Tous les deux ans, environ 1 000 de ces individus ont été transférés à la pisciculture gouvernementale de Baldwin Mills où ils sont élevés jusqu’à l’atteinte de la maturité sexuelle. Ces individus étaient ensuite reproduits artificiellement pour atteindre une production annuelle d’au moins 10 000 juvéniles destinés aux ensemencements dans le fleuve. Les autres bars rayés capturés au Nouveau-Brunswick ont été relâchés directement dans le fleuve Saint-Laurent.

Les ensemencements annuels

Les ensemencements ont commencé en juillet 2002 avec la remise à l’eau de plus de 1 000 juvéniles à la hauteur de Saint-Jean-Port-Joli. Des ensemencements plus massifs ont eu lieu annuellement dès 2003 et se poursuivront pour une période d’au moins 10 ans.

Le programme de suivi

Suivant la réintroduction du bar rayé, un programme de suivi a été mis sur pied. Ce programme a permis non seulement de suivre l’évolution de la nouvelle population du Saint-Laurent, mais également celles de ses principales proies, notamment l’alose savoureuse, l’éperlan arc-en-ciel et le poulamon atlantique. Cette démarche avait pour but d’évaluer l’impact de la réintroduction du bar rayé sur une partie importante de l’écosystème du fleuve Saint-Laurent.

Partenaires impliqués

  • Fédération québécoise de la faune;
  • Fondation Hydro-Québec pour l’environnement;
  • Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs, secteur Faune Québec;
  • Fédération des pourvoyeurs du Québec;
  • Fondation de la faune du Québec;
  • Fédération québécoise pour le saumon atlantique;
  • Bureau d’écologie appliquée;
  • Stratégies Saint-Laurent;
  • Fondation Héritage faune;
  • Pêches et Océans (Moncton, Nouveau-Brunswick).

Coûts de réalisation

1) Programme de sensibilisation

100 000 $

2) Production des bars rayés

1 500 000 $

3) Ensemencements annuels

50 000 $

4) Programme de suivi

500 000 $

Total

2 150 000 $

Échéancier de réalisation

Mars 2002-2004

  • Programme de sensibilisation.

2004-2014

  • Production des bars rayés.

2002-2014

  • Ensemencements annuels.

2003-2014

  • Programme de suivi.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Capture de jeunes de l’année par le biais de pêches expérimentales;
  • Identification de sites propices pour la fraie.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP