Habitats et ressources naturelles Restauration et/ou création d'habitats fauniques (excluant le milieu agricole)

Créations d’habitats fauniques dans l’emprise de l’autoroute 40

Fiche technique : A3-17
Localisation : Yamachiche / Louiseville / Maskinongé
Date d'ouverture : 10-01-2015
Mise à jour : 25-01-2019
Statut du projet : En cours
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur

Problématique

Parmi les plus importantes perturbations qui ont touché le lac Saint-Pierre, le prolongement de l’autoroute 40 dans le milieu des années 1970 entre Berthierville et Trois-Rivières, et la construction de certaines routes municipales directement dans sa zone littorale (de la Chenelière et coll., 2014) ont causé des pertes non négligeables d’habitats pour la faune ichthyenne, aviaire, de même que pour les amphibiens, reptiles, mammifères et insectes, en plus de contribuer à la propagation d’une espèce végétale exotique envahissante : le roseau commun (Phragmites australis).

En somme, à elle seule, l’autoroute aurait empiété sur une superficie d’environ 250 ha de ce secteur essentiel à plusieurs espèces. Parmi celles-ci, la perchaude, dont la pêche fait présentement l’objet d’un moratoire dans le but de favoriser le rétablissement de cette dernière. En plus d’envahir les habitats essentiels à plusieurs espèces, l’autoroute contribue au phénomène de fragmentation, divisant, entre autres, des marais, des boisés et des cours d’eau. L’isolement ainsi créé prive les poissons, les oiseaux, les amphibiens, les reptiles, les insectes et même les mammifères d’un accès à des habitats fauniques importants. De plus, on considère que la construction de ces infrastructures a facilité la propagation du roseau commun, une espèce hautement envahissante et opportuniste. Cette dernière entre en compétition avec les espèces floristiques indigènes et les déloge, diminuant ainsi la biodiversité végétale et faunique des sites envahis.

Description du projet

Afin de compenser les effets négatifs de la présence de cet axe autoroutier au cœur de la plaine d’inondation du lac Saint-Pierre, le Comité ZIP du lac Saint-Pierre souhaite aménager des habitats favorables pour la faune à l’intérieur de la zone de l’emprise. À partir d’une caractérisation complète du milieu, un plan d’action sera établi en fonction des éléments qui auront été observés. Ainsi, selon les espèces présentes susceptibles de bénéficier des aménagements et des particularités du milieu, des plantations de végétaux, des abris, des nichoirs artificiels de même que des perchoirs pourraient être implantés. Au cours des travaux, une attention particulière sera également portée aux colonies de phragmites déjà en place et des mesures seront prises afin d’éviter leur propagation à l’intérieur des zones qui en sont exemptes.

Partenaires visés

  • Ministère des Transports du Québec;
  • Environnement et changements climatiques Canada;
  • Fonds d’action Saint-Laurent.

Coûts de réalisation

50 000 $

Échéancier de réalisation

2018-2020

  • Établir la cartographie;
  • Cibler les zones propices à l’établissement des aménagements;
  • Caractérisation terrain des zones potentielles ciblées;
  • Compilation et analyse des données terrain;
  • Établissement du plan d’action;
  • Mise en œuvre du plan d’action.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Mise en place d’aménagements fauniques dans l’emprise de l’autoroute;
  • Utilisation par la faune des zones fauniques.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP