Habitats et ressources naturelles Suivis fauniques et floristiques

Suivis des plantes envahissantes

Fiche technique : A2-1
Localisation : Toutes les municipalités de la rive nord et de l’archipel du lac Saint-Pierre
Date d'ouverture : 11-06-2005
Mise à jour : 24-01-2019
Statut du projet : En continu
Rôle du Comité ZIP LSP : Partenaire

Problématique

L’invasion biologique des milieux par les plantes envahissantes figure parmi les problèmes écologiques les plus préoccupants et représente la deuxième cause des pertes de biodiversité après la destruction des habitats naturels. Ces espèces opportunistes vont souvent profiter des perturbations pour s’installer et éventuellement envahir le milieu. Cette problématique touche notamment les milieux humides du fleuve Saint-Laurent et, par conséquent, le territoire couvert par le Comité ZIP du lac Saint-Pierre.

Description du projet

À la suite d’une étude de faisabilité (Savage et Jean, 2004), un projet de suivi des espèces végétales envahissantes a été mis sur pied dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent. Le tronçon du lac Saint-Pierre a été ciblé comme zone prioritaire pour un projet-pilote d’implication des collectivités puisque ce territoire possède une importante biodiversité. Chaque année, un suivi est effectué sur le territoire pour les espèces spécifiées par le Centre Saint-Laurent d’Environnement Canada. Ce suivi vise à rendre compte de la répartition et de l’abondance d’espèces considérées comme envahissantes dans les milieux humides du fleuve Saint-Laurent.

En 2004, six espèces figuraient sur la liste des plantes considérées envahissantes du programme « Suivi de l’état du Saint-Laurent ». En 2014, ce sont 13 espèces qui en font maintenant partie, soit :

  • Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum);
  • Butome à ombelle (Butomus umbellatus);
  • Châtaigne d’eau (Trapa natans);
  • Ériochloé velue (Eriochloa villosa);
  • Hydrocharide grenouillette (Hydrocharis morsus-ranae);
  • Iris faux-acore (Iris pseudacorus);
  • Myriophylle à épi (Myriophyllum spicatum);
  • Nerpun bourdaine (Rhamnus frangula);
  • Phalaris roseau (Phalaris arundinacea);
  • Phragmite commun (Phragmites australis);
  • Renouée japonaise (Fallopia japonica ou Polygonum cuspidatum);
  • Rorippe amphibie (Rorippa amphibia);
  • Salicaire commune (Lythrum salicaria).

Depuis 2004, une méthodologie de collecte de données a été mise à l’essai et adaptée au cours des années, en collaboration étroite avec les collectivités. Des informations sont donc recueillies sur le type de milieu humide, les espèces végétales dominantes, leur recouvrement, la diversité des strates de végétation, les perturbations du milieu et, bien sûr, la présence des espèces végétales envahissantes et leur représentativité dans les milieux échantillonnés. La prise des coordonnées géographiques permet de cartographier les sites, et les photographies numériques ainsi que les croquis du site illustrent les milieux échantillonnés et permettent de valider les informations recueillies.

Partenaires impliqués

  • Centre Saint-Laurent;
  • Environnement Canada;
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Coûts de réalisation

2 000 $ annuellement.

Échéancier de réalisation

2004-2014

  • Suivi annuel selon les exigences d’Environnement Canada.

2015 à ce jour

  • Suivi annuel selon les exigences du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Meilleures connaissances concernant les espèces végétales envahissantes;
  • Préservation de la biodiversité des milieux humides du lac Saint-Pierre;
  • Détection rapide de l’apparition de nouvelles espèces potentiellement envahissantes.

Références

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2013. Évolution des plantes envahissantes. Suivi 2013. 22 p.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP