Habitats et ressources naturelles Suivis fauniques et floristiques

Suivi des martinets ramoneurs

Fiche technique : A2-13
Localisation : Louiseville
Date d'ouverture : 01-02-2014
Mise à jour : 24-01-2019
Statut du projet : En continu
Rôle du Comité ZIP LSP : Collaborateur

Problématique

Le martinet ramoneur est un petit oiseau aux ailes arquées et au corps en forme de cigare. Il passe la majeure partie de son temps en vol, chassant de petits insectes dont il se nourrit. Il arrive au Québec dès la fin avril et retourne passer l’hiver en Amérique du Sud en septembre. Ayant subi un déclin de 95 % depuis 1968, le martinet ramoneur figure maintenant sur la liste des espèces menacées au Canada selon la Loi sur les espèces en péril. Les causes exactes de son déclin sont encore inconnues, mais la perte d’habitats a probablement contribué à la diminution de sa population. En effet, le martinet ramoneur utilisait les gros arbres morts comme sites de nidification ou de repos (dortoir). Cependant, ces chicots se faisant rares depuis l’avènement de la foresterie industrielle, le martinet a adopté les cheminées de maçonnerie comme habitat alternatif. Les modifications dans la conception des cheminées, et leur diminution, ont par contre aussi diminué l’accès à ces sites de nidification pour le martinet ramoneur.

Au Québec, les bâtiments religieux (églises, presbytères, couvents) représentent 57 % des sites connus de nidification et de dortoir pour le martinet ramoneur. En effet, les cheminées adéquates pour le martinet ont généralement été construites avant 1960, ce qui est le cas de la majorité des bâtiments religieux de la province. De plus, les cheminées de tels bâtiments sont plus résistantes que les cheminées des maisons construites durant la même période, qui sont pour la plupart détériorées. Conséquemment, la conservation des cheminées de bâtiments religieux constitue une véritable bouée de sauvetage pour le martinet ramoneur!

Description du projet

Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre procède à l’inventaire d’un dortoir connu pour les martinets ramoneurs. Ce relevé consiste à dénombrer les oiseaux entrant dans le dortoir au coucher du soleil. Avant de procéder à l’inventaire, les conditions climatiques (nuage, vent, température et précipitations) doivent être notées. Afin de contrevérifier le décompte visuel, l’entrée des martinets au dortoir est aussi filmée et un décompte à partir de la bande vidéo au ralenti est effectué par la suite.

Partenaires impliqués

  • Environnement Canada – Service canadien de la faune.

Coûts de réalisation

Information non disponible.

Échéancier de réalisation

2014, 2015, 2016 et 2017

  • Inventaires à quatre dates fixes pour tous les observateurs partout au Canada.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Décompte des martinets ramoneurs au dortoir connu.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP