Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Restauration et création d’une frayère à perchaude au ruisseau de la Baie Bélair

Fiche technique : A1-6
Localisation : Saint-Barthélemy
Date d'ouverture : 10-01-2008
Mise à jour : 18-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur
Image du projet

Problématique

Les activités anthropiques, la pêche excessive, l’arrivée de prédateurs importants tels que le cormoran à aigrettes, de même que la fluctuation des niveaux d’eau causeraient une pression sur les habitats fauniques et seraient responsables de la baisse importante des stocks de perchaude au lac Saint-Pierre. Ainsi, l’aménagement des ruisseaux en milieu agricole, qui constituent d’importants sites de fraie et d’alimentation pour les frayeurs hâtifs, représente une mesure intéressante pour favoriser le rétablissement de cette espèce.

L’envahissement par la végétation du ruisseau de la Baie Bélair et l’ensablement du ponceau situé à son embouchure entravaient le passage de l’eau et du poisson. De plus, l’érosion des berges, le réchauffement de l’eau et le ruissellement des produits d’épandage réduisaient la qualité de l’eau et perturbaient la santé des poissons. La forte accumulation de sédiments avait atteint un point tel que le lit du cours d’eau était presque entièrement comblé. De plus, certains ponceaux sur le ruisseau de la Baie Bélair étaient en très mauvais état, nuisant à la circulation de l’eau et constituant une source de sédimentation dans les structures. Ainsi, les habitats pour la perchaude étaient de piètre qualité et le poisson ne pouvait que difficilement y accéder.

Description du projet

La réalisation du projet était nécessaire pour améliorer la qualité des habitats pour la perchaude et la faune aquatique en général. Pour ce faire, le retrait des sédiments accumulés, le reprofilage des berges, le remplacement des ponceaux, l’installation de structures de rétention des sédiments, l’établissement d’une bande de protection par l’implantation de végétaux de même qu’une entente de protection ont été réalisés.

Partenaires impliqués

  • Agriculteurs riverains du ruisseau;
  • MRC de D’Autray;
  • Pêches et Océans Canada;
  • Union des producteurs agricoles de Lanaudière;
  • Municipalité de Saint-Damase;
  • Fondation de la faune du Québec;
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec;
  • Propriétaires;
  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune de Lanaudière.

Coûts de réalisation

Réalisation des travaux : 106 825 $

Échéancier de réalisation

2007

  • Réalisation des travaux.

2008, 2010 et 2012

  • Suivi de la montaison.

2008-2017

  • Suivi de la reprise végétale.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Diminution de l’apport de sédiments, de fertilisants et de pesticides dans le cours d’eau et à son embouchure;
  • Meilleure qualité de l’eau du cours d’eau;
  • Utilisation des aménagements par la faune aquatique, particulièrement la perchaude, ainsi que la faune terrestre et aviaire;
  • Réduction de l’érosion des berges;
  • Accroissement de la biodiversité dans tout le cours d’eau;
  • Participation des propriétaires.

Suivi des aménagements

  • Suivi de la montaison 2008 : La faune ichthyenne utilisait déjà grandement le cours d’eau. Une proportion de 51 % des captures était des espèces de pêche sportive, telles que la perchaude, le grand brochet et la barbotte brune. Deux espèces ayant un statut particulier y ont également été répertoriées. Plus de 58 % des prélèvements étaient des spécimens au stade de maturité de l’année. Ces derniers représentaient 17 espèces distinctes de poissons qui se sont reproduites dans le cours d’eau de la Baie Bélair en 2008.
  • Suivi de la végétation 2010 : Pour la deuxième année de suivi, tous les propriétaires agricoles ont encore respecté les 3 mètres de bandes riveraines. Il y avait quelques petites dérogations à certains endroits, par exemple à la branche 3, mais rien de majeur. La reprise de la végétation était généralement très dense et offrait un soutien convenable aux rives. Une petite zone était toutefois moins densément herbacée.
  • Suivi de la montaison 2010 : Le faible niveau d’eau de cette année de suivi a accéléré le phénomène du réchauffement de l’eau et de la croissance de la végétation aquatique, telles les algues filamenteuses, ce qui a écourté la saison de pêche et diminué le nombre de poissons présents dans le cours d’eau. Les espèces d’eau froide avaient déjà quitté le ruisseau par manque d’espace de fraie. Les pêches ont permis la récolte de 19 espèces appartenant à 7 grandes familles. Fait à noter, aucun spécimen de stade de maturité 0+ n’a été capturé. Ce phénomène s’explique par le faible niveau d’eau et le réchauffement rapide des eaux.
  • Suivi de la végétation 2012 : Tous les propriétaires respectaient toujours les 3 mètres de bandes riveraines. Il y avait toujours quelques petites dérogations à certains endroits, mais rien de majeur. La reprise de la végétation était généralement très dense et offrait un soutien convenable aux rives. Une petite zone était moins densément herbacée l’année précédente, mais elle était déjà bien reprise lorsque le suivi a été réalisé en 2012.
  • Suivi de la montaison 2012 : Les pêches de 2012 ont permis la récolte de 15 061 poissons. Parmi ces derniers, on distingue 14 espèces appartenant à 9 grandes familles. Le faible niveau d’eau qui a accéléré le phénomène du réchauffement de l’eau et de la croissance de la végétation aquatique a écourté la saison de pêche et le nombre de poissons présents dans le cours d’eau. Les espèces d’eau froide ayant probablement déjà quitté le ruisseau par manque d’espace de fraie peuvent influencer les résultats du suivi réalisé en 2012. Fait à noter, aucun spécimen de stade de maturité 0+ n’a été capturé.

Références

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2008. Restauration et création de frayères à perchaude au ruisseau de la Baie Bélair. Rapport des travaux, Partie 1. 28 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2008. Restauration et création de frayères à perchaude au ruisseau de la Baie Bélair, Rapport annuel, Partie 2, Suivi de la montaison 2008. 59 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2009. Restauration et création de frayères au ruisseau de la Baie Bélair, Suivi de la végétation. 4 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2010. Restauration et création de frayères à perchaude au ruisseau de la Baie Bélair, Suivi de la végétation. 10 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2010. Restauration et création de frayères à perchaude au ruisseau de la Baie Bélair, Rapport annuel, Suivi de la montaison 2010. 22 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2012. Restauration et création de frayères à perchaude au ruisseau de la Baie Bélair, Suivi de la végétation. 8 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2012. Ruisseau de la Baie Bélair, Rapport annuel, Suivi de la montaison 2012. 23 p.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP