Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Restauration du ruisseau Bélair-Trudel pour la protection du méné d’herbe

Fiche technique : A1-8
Localisation : Saint-Barthélemy
Date d'ouverture : 10-01-2009
Mise à jour : 18-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur
Image du projet

Problématique

Au Québec, les mentions récentes de ménés d’herbe sont localisées dans le fleuve Saint-Laurent, le lac Saint-Pierre et son archipel, ainsi que dans quelques tributaires. Cette espèce possède le statut « préoccupante » au Québec et au Canada.

Caractérisé par la présence abondante d’herbiers aquatiques, le lac Saint-Pierre constitue un habitat de prédilection pour le méné d’herbe. Cependant, la pression que subissent ces milieux fragiles en raison des activités anthropiques intenses risque de nuire à l’espèce. Parmi les facteurs constituant une menace pour le méné d’herbe, l’agriculture intensive figure au premier rang.

Le cours d’eau Bélair-Trudel, situé dans la municipalité de Saint-Barthélemy, est bordé de terres agricoles. Malgré le fort potentiel d’habitat pour le méné d’herbe qu’il présentait, ce cours d’eau était cependant aux prises avec certaines problématiques qui diminuaient la qualité de ses habitats. En effet, l’absence de bande riveraine accentuait le phénomène de sédimentation et réduisait l’accessibilité d’habitats propices pour le poisson, surtout en période de reproduction.

Description du projet

Ce projet a permis de restaurer le ruisseau Bélair-Trudel et l’une de ses branches afin d’offrir des habitats propices pour le méné d’herbe. Ainsi, les sédiments accumulés ont été retirés du lit du cours d’eau jusqu’au profil longitudinal d’origine. Ensuite, les pentes ont été reprofilées afin de les stabiliser et de créer des habitats optimaux pour le poisson. La bande riveraine a été végétalisée avec des semences d’herbacées et des arbustes. Les ponceaux colmatés ou ceux de dimension inadéquate ont été changés afin de permettre la libre circulation de l’eau et du poisson, puis les sorties de fossé ont été dotées de structures de rétention des sédiments. La conservation des aménagements est assurée par la délimitation d’une bande de protection le long du cours d’eau principal et de la branche et par la signature d’ententes de conservation par tous les propriétaires.

Partenaires impliqués

  • Agriculteurs riverains du ruisseau;
  • MRC de D’Autray;
  • Union des producteurs agricoles de Lanaudière;
  • Programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril;
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec;
  • Municipalité de Saint-Damase;
  • Fondation de la faune du Québec;
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune de Lanaudière.

Coûts de réalisation

89 832 $

Échéancier de réalisation

2009

  • Nettoyage du cours d’eau principal (1,5 km) et aménagement de la branche (690 mètres);
  • Changement d’un ponceau dans le cours d’eau principal et d’un autre dans la banche;
  • Plantation de près de 6 000 arbustes (saule d’intérieur et cornouiller stolonifère);
  • Protection de près de 19 620 m2 grâce à la bande de protection de 3 mètres, ce qui constitue un milieu propice pour la faune ichthyenne.

2010, 2012 et 2014

  • Suivi de la montaison du poisson.

2010-2020

  • Suivi des terres, de la végétation, de l’érosion et du respect des bandes riveraines par les agriculteurs.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Optimisation des conditions requises pour la migration, la reproduction, l’élevage ou l’alimentation des espèces, et ce, malgré la fluctuation des eaux;
  • Augmentation de la présence du méné d’herbe dans le cours d’eau;
  • Effet d’entraînement pour la protection, la conservation et la mise en valeur du territoire auprès des agriculteurs voisins;
  • Diminution de la perte de sols cultivables pour les agriculteurs;
  • Diminution de l’apport de sédiments, de fertilisants et de pesticides dans le cours d’eau et à son embouchure;
  • Meilleure qualité de l’eau du cours d’eau;
  • Utilisation des aménagements par la faune aquatique, particulièrement la perchaude, ainsi que la faune terrestre et aviaire;
  • Réduction de l’érosion des berges;
  • Accroissement de la biodiversité dans tout le cours d’eau;
  • Participation des propriétaires.

Suivi des aménagements

  • Les suivis de la montaison s’effectuent normalement jusqu’à la période d’étiage, mais le niveau d’eau exceptionnellement bas de 2010 n’a pas permis de continuer les pêches après le 29 avril pour la station 2 et le 19 mai pour la station 1. Ce faible niveau des eaux dès le printemps a permis à l’eau de se réchauffer rapidement, permettant la création d’algues filamenteuses dans les cours d’eau et le départ rapide de plusieurs espèces par manque d’oxygène. C’est pourquoi les résultats de pêche sont faibles et indiquent très peu le réel potentiel des travaux réalisés en 2009 pour la faune ichthyenne. En tout, 7 espèces de 3 familles furent capturées. La majorité des spécimens appartenaient à la famille des cyprinidés. Quelques spécimens de ménés d’herbe furent inventoriés.
  • En 2012, 21 576 poissons furent capturés dans 5 stations de pêche, dont 21 565 dans la station montaison inventorié avec un verveux au moment de la crue des eaux. Quelques spécimens de ménés d’herbe y furent observés.

Références

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2010. Restauration et création d’habitat pour le méné d’herbe au ruisseau Bélair-Trudel, Rapport des travaux. 18 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2010. Restauration et création d’habitat pour le méné d’herbe au ruisseau Bélair-Trudel, Suivi de la montaison. 14 p.

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2012. Restauration et création d’habitat pour le méné d’herbe au ruisseau Bélair Trudel, Suivi de la montaison. 24 p.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP