Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Restauration du cours d’eau Vert Bouteille

Fiche technique : A1-19
Localisation : Maskinongé
Date d'ouverture : 01-01-2016
Mise à jour : 21-01-2019
Statut du projet : Non réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Partenaire

Problématique

L’état de ce cours d’eau est jugé problématique. En effet, la présence de terres agricoles aux abords de ces cours d’eau, jumelée à l’absence de bandes riveraines adéquates, influence négativement la qualité de l’habitat. Les berges qui sont instables favorisent l’érosion. Ainsi, les particules de terre sédimentent le cours d’eau et les ponceaux, limitant la libre circulation du poisson. Ces particules en suspension colmatent les sites de pontes et sont susceptibles de créer un stress physiologique aux poissons en obstruant leurs branchies et en contribuant potentiellement à les rendre plus sensibles aux maladies. La sédimentation affecte aussi la vie des micro-organismes qui représentent une source de nourriture importante pour les poissons. Les sédiments affectent la vitesse d’écoulement de l’eau en rehaussant le niveau du lit et en formant des dépôts d’alluvions à la sortie des fossés agricoles et à l’embouchure des ruisseaux principaux.

Par ailleurs, le lessivage de certains produits (engrais, pesticides, herbicides) épandus sur les terres agricoles en bordure des cours d’eau contribue à la dégradation de la qualité de leurs eaux et favorise l’étalement de la végétation dans leurs lits. Le cours d’eau Vert Bouteille se situe dans la municipalité de Maskinongé et est entièrement situé dans la plaine inondable de récurrence 0-2 ans. Les terres agricoles s’étendent jusqu’en bordure du cours d’eau, dont l’indice de qualité de la bande riveraine est faible. Les ponceaux sont en majorité inadéquats ainsi que les embouchures des sorties de fossé.

Description du projet

Le projet consistait au retrait des sédiments jusqu’au profil d’origine du cours d’eau. Les talus auraient été reprofilés dans le cas où ceux-ci auraient présenté une instabilité. La bande riveraine serait établie à un minimum de 5 mètres et aurait été végétalisée avec des végétaux arbustifs et herbacés. Les sorties de fossé non végétalisées auraient été enrochées et munies d’un bassin de sédimentation. Tous les ponceaux inadéquats auraient été nettoyés et/ou remplacés afin de permettre la libre circulation de l’eau et, par le fait même, de la faune aquatique.

Partenaires visés

  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs;
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec;
  • Union des producteurs agricoles Mauricie;
  • MRC de Maskinongé;
  • Propriétaires.

Coûts de réalisation

À déterminer.

Échéancier de réalisation

À déterminer.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Revégétalisation des berges et des bandes riveraines;
  • Utilisation par la faune ichthyenne pour la fraie;
  • Augmentation de la biodiversité;
  • Diminution de la perte de sols des terres agricoles;
  • Diminution de la sédimentation du cours d’eau;
  • Augmentation de la qualité de l’eau.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP