Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Restauration du cours d’eau Marais de la Presqu’île

Fiche technique : A1-39
Localisation : La Visitation-de-l'Île-Dupas
Date d'ouverture : 01-03-2016
Mise à jour : 23-04-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur
Image du projet

Problématique

L’état actuel de ce cours d’eau est jugé problématique. En effet, la présence de terres agricoles aux abords de ce cours d’eau, jumelée à l’absence de bandes riveraines adéquates, influence négativement la qualité de l’habitat. Les berges qui sont instables favorisent l’érosion. Ainsi, les particules de terre sédimentent le cours d’eau et les ponceaux, limitant la libre circulation du poisson. Ces particules en suspension colmatent les sites de pontes et sont susceptibles de créer un stress physiologique aux poissons en obstruant leurs branchies et en contribuant potentiellement à les rendre plus sensibles aux maladies. La sédimentation affecte aussi la vie des micro-organismes qui représentent une source de nourriture importante pour les poissons. Les sédiments affectent la vitesse d’écoulement de l’eau en rehaussant le niveau du lit et en formant des dépôts d’alluvions à la sortie des fossés agricoles et à l’embouchure des ruisseaux principaux.

Par ailleurs, le lessivage de certains produits (engrais, pesticides, herbicides), épandus sur les terres agricoles en bordure des cours d’eau, contribue à la dégradation de la qualité de leurs eaux et favorise l’étalement de la végétation dans leurs lits.

Le cours d’eau Marais de la Presqu’île sillonne un territoire de cultures à grand interligne situé dans la zone inondable du lac Saint-Pierre dont la récurrence est de 0-2 ans. Les bandes riveraines ont une largeur variant entre 0 et 4 mètres, mais sont généralement de moins d’un mètre. L’absence de bande riveraine adéquate engendre une accumulation de sédiments et un apport de produits fertilisants et chimiques dans le cours d’eau. Cette pollution diffuse favorise la croissance de la végétation dans le lit du cours d’eau et altère la qualité de l’eau.

Le cours d’eau Marais de la Presqu’île a une longueur de 2 037 mètres. Ses rives sont majoritairement bordées par des champs agricoles. Selon les données recueillies lors de la caractérisation de ce cours d’eau, la bande riveraine serait composée de cultures de soya, de maïs et de foin. La bande riveraine du cours d’eau présente un indice de qualité (IQBR) de 23,75, ce qui signifie que sa capacité à remplir ses fonctions écologiques est considérée comme faible (St-Jacques et Richard, 1998). En raison de la culture dans la bande riveraine, les berges subissent une érosion qualifiée de moyenne à forte (berges peu stables, sol maintenu par des herbacées et peu d’arbustes) sur l’ensemble de son cours.

Description du projet

La restauration de ce ruisseau nécessitera des travaux sur une distance de 2 037 mètres. Le retrait des sédiments accumulés dans le lit du cours d’eau permettra de restaurer des habitats propices pour la faune aquatique et, surtout, rétablira la libre circulation de l’eau et du poisson. La méthode du tiers inférieur sera utilisée afin d’obtenir le profil d’origine. Le cours d’eau Marais de la Presqu’île compte 10 ponceaux. Ces derniers seront nettoyés ou remplacés au besoin. Les sorties de fossé présentent sur le cours d’eau seront nettoyées, selon le besoin. Les aménagements permettront de créer des couloirs de protection de chaque côté du cours d’eau. Ces derniers auront une largeur minimale de cinq mètres en haut de talus puisqu’ils sont situés dans la zone inondable de récurrence 0-2 ans. Ces bandes riveraines devront demeurer intactes. Il sera donc interdit de cultiver et de labourer à l’intérieur de cette zone.

La végétation naturelle permettra de filtrer les engrais, produits chimiques et fertilisants, améliorant ainsi grandement la qualité de l’eau. De plus, une strate arbustive composée d’espèces indigènes (saules) sera implantée sur les deux côtés du cours d’eau, dans le haut du talus et sur la bande riveraine.

Partenaires visés

  • Fonds national de conservation des milieux humides – Environnement Canada;
  • Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives de Pêches et Océans Canada;
  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs;
  • Union des producteurs agricoles Lanaudière;
  • MRC de D’Autray;
  • Propriétaires.

Coûts de réalisation

Information non disponible.

Échéancier de réalisation

2013

  • Réalisation d’une caractérisation du cours d’eau.

2014

  • Réalisation de pêches pour observer les poissons utilisant le cours d’eau.

2016

  • Conception du concept d’aménagement.

2018

  • Travaux d’aménagement du cours d’eau;
  • Revégétalisation des berges et des bandes riveraines.

2019, 2021 et 2023

  • Suivi de la montaison des poissons et de la reprise végétale.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Bandes riveraines végétalisées;
  • Utilisation par la faune ichtyenne pour la fraie;
  • Augmentation de la biodiversité;
  • Diminution de la perte de sols des terres agricoles;
  • Diminution de la sédimentation du cours d’eau;
  • Augmentation de la qualité de l’eau.

Références

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2019. Aménagement des cours d’eau De Biais, Chenal du Nord, et Marais de la Presqu’île, Rapport final des travaux. 36 p.

Photos et cartes

Caractérisation

Travaux 2018

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP