Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Restauration du cours d’eau Lavigne

Fiche technique : A1-30
Localisation : Saint-Ignace-de-Loyola
Date d'ouverture : 02-12-2008
Mise à jour : 23-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur
Image du projet

Problématique

Tout autour du lac Saint-Pierre, la situation de nombreux cours d’eau est jugée problématique. Ces derniers, généralement redressés pour favoriser le drainage des terres agricoles, sont souvent bordés par des bandes riveraines inadéquates, voire inexistantes. L’érosion des berges et la sédimentation des cours d’eau, l’apport d’éléments nutritifs ainsi que l’étalement de la végétation dans leur lit suggèrent qu’une grande partie des cours d’eau qui se jettent dans le lac Saint-Pierre sont en voie d’eutrophisation. Leur dégradation entraîne une perte d’habitats favorables à la reproduction, à l'alevinage et à l'alimentation de la perchaude et d'autres d'espèces d'intérêt sportif qui fraient hâtivement, comme le grand brochet. Dans le contexte du moratoire sur la pêche à la perchaude au lac Saint-Pierre, la restauration de ces sites de reproduction, d’alevinage et de croissance est devenue prioritaire.

Le cours d’eau Lavigne sillonne un territoire de cultures à grand interligne situé dans la zone inondable dont la récurrence est de 0-2 ans. Les bandes riveraines longeant le cours d’eau avaient entre 0 et 5 mètres de largeur, mais avaient pour la plupart moins d’un mètre. Les rives étaient souvent labourées jusque dans la berge. De plus, les pâturages avaient accès au cours d’eau, sans barrière pour faire obstacle au piétinement par le bétail. Ces perturbations mettaient en suspension des sédiments, qui libéraient engrais, produits chimiques et fertilisants directement dans le cours d’eau, ce qui favorisait et accélérait la croissance de la végétation aquatique dans le cours d’eau. Tous ces apports nuisaient grandement au déplacement de la faune aquatique et à la qualité de l’eau.

Description du projet

Ce projet de restauration s’est inscrit dans une démarche de collaboration et de partenariat entre les intervenants des milieux agricoles et fauniques. Les agriculteurs dont les terres étaient visées ont été impliqués dans le processus de mise en œuvre de ce projet. Ils ont été consultés afin d’établir un plan d’aménagement qui réponde à leurs besoins. De plus, ils ont participé aux visites de terrain pendant lesquelles ils pouvaient exprimer leur point de vue et discuter des aménagements possibles.

La restauration du cours d’eau Lavigne a nécessité des travaux sur une distance de 3 264 mètres. Visant à retirer les sédiments accumulés dans le lit du cours d’eau, le nettoyage a permis de restaurer des habitats propices pour la faune aquatique et, surtout, a rétabli la libre circulation de l’eau et du poisson. Sur l’ensemble des ponceaux, une dizaine de structures ont été changées en raison de leur état, alors qu’une dizaine d’autres ponceaux ont été nettoyés. Le cours d’eau a aussi été nettoyé selon la méthode du tiers inférieur jusqu’au profil d’origine.

Partenaires impliqués

  • Agriculteurs riverains du ruisseau;
  • MRC de D’Autray;
  • Union des producteurs agricoles Lanaudière;
  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune de Lanaudière
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques;
  • Fondation de la faune du Québec;
  • Environnement Canada.

Coûts de réalisation

Information non disponible.

Échéancier de réalisation

2015

  • Réalisation des travaux et aménagements.

2016, 2018 et 2020

  • Suivi de la montaison du poisson.

2016-2026

  • Suivi des terres, de la végétation, de l’érosion et du respect des bandes riveraines par les agriculteurs (effectué par la MRC de D’Autray).

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Optimisation des conditions requises pour la migration, la reproduction, l’alevinage ou l’alimentation des espèces aquatiques;
  • Réduction de l’érosion des berges;
  • Amélioration de la qualité de l’eau;
  • Diminution de la sédimentation à l’embouchure des cours d’eau;
  • Création d’un effet d’entraînement pour la protection, la conservation et la mise en valeur du territoire auprès des agriculteurs voisins;
  • Réduction de la perte de sols cultivables pour les agriculteurs;
  • Augmentation de la biodiversité en bordure et à l’intérieur des cours d’eau.

Références

COMITÉ ZIP DU LAC SAINT-PIERRE, 2016. Aménagements du cours d’eau Lavigne; Rapport final. 38 p.

Photos

Suivi 2016

Avant

Après

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP