Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Restauration du cours d’eau Latraverse

Fiche technique : A1-27
Localisation : Saint-Barthélemy
Date d'ouverture : 01-03-2015
Mise à jour : 23-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur

Problématique

Se déversant dans le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de l’archipel du lac Saint-Pierre, le cours d’eau Latraverse subissait les effets néfastes des activités agricoles intensives sur les terres qui le bordent. En effet, celui-ci sillonne un territoire de cultures à grand interligne (principalement le maïs et le soya) et la bande riveraine, dont la largeur variait entre 0 et 10 mètres, ne pouvait remplir ses fonctions sur la majeure partie du cours d’eau. Également, lorsque la bande riveraine était absente, les labours allaient souvent jusqu’en bordure, ce qui rendait les berges vulnérables à l’érosion et à la sédimentation et contribuait à détériorer la qualité de l’eau. De plus, l’état de la structure des ponceaux et l’étalement de la végétation dans le lit du cours d’eau nuisaient au déplacement de la faune aquatique. À noter, une section du cours d’eau se situe dans le complexe d’aménagement de la halte migratoire de Saint-Barthélemy; par conséquent, cette petite section ne comporte pas de culture sur ses rives. Ces dernières sont enherbées sur une largeur minimale de 10 mètres.

Description du projet

Ce projet a permis la restauration du cours d’eau Latraverse afin d’augmenter la superficie et d’améliorer la qualité des habitats disponibles pour la faune aquatique et aviaire, en plus de rétablir la libre circulation de l’eau et du poisson. Les travaux ont été réalisés sur une distance de 5 735 mètres du cours d’eau et de ses branches. Ainsi, les sédiments accumulés dans le lit du cours d’eau ont été retirés et les talus ont été reprofilés. Afin de rétablir la libre circulation de l’eau et du poisson, 22 ponceaux ont été nettoyés et 2 ont été retirés pour être réinstallés. Parmi les 28 sorties de fossé, 10 ont été enrochées et réaménagées pour améliorer la rétention des sédiments, alors que les autres remplissaient adéquatement leur fonction.

Enfin, une bande riveraine végétalisée a été implantée en bordure de l’ensemble du cours d’eau. Au total, ce sont 6 053 saules en pot et 2 000 tiges qui y ont été plantés. Les arbustes et les tiges auront plusieurs fonctions : limiter l’érosion et la formation de canaux de rats musqués avec leurs fortes ramifications racinaires, servir de support pour les rubans d’œufs de perchaude aux printemps et offrir un ombrage et un milieu de fuite pour la faune aquatique. De plus, 60 kg de semences « MICA » ont été dispersés dans les zones laissées à découvert par les travaux d’excavation. Les arbustes et les semences d’herbacés favoriseront la régénération de la végétation sur les talus, les berges et dans la bande de protection. Les bandes de protection établies ont une largeur minimum de 5 mètres en haut de talus dans la zone inondable de récurrence 0-2 ans et de 3 mètres en dehors de cette zone. Il est désormais interdit de cultiver et de labourer à l’intérieur de cette zone afin de laisser croître la végétation naturelle. La végétation naturelle permettra de filtrer les engrais, produits chimiques et fertilisants afin d’améliorer grandement la qualité de l’eau.

Partenaires impliqués

  • Environnement et Changements climatiques Canada;
  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs;
  • Union des producteurs agricoles Lanaudière;
  • MRC de D’Autray;
  • Propriétaires.

Coûts de réalisation

Information non disponible.

Échéancier de réalisation

2014

  • Caractérisation du cours d’eau.

2015

  • Caractérisation de la branche 15-16;
  • Mise en place du concept d’aménagement;
  • Recherche de financement.

2016

  • Réalisation du nettoyage des sédiments accumulés;
  • Nettoyage et/ou remplacement des ponceaux;
  • Plantation d’arbustes et ajout de semences.

2017, 2019 et 2021

  • Suivi de la montaison du poisson.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Présence de berges et bandes riveraines végétalisées;
  • Utilisation par la faune ichtyenne pour la fraie;
  • Augmentation de la biodiversité;
  • Diminution de la perte de sols des terres agricoles;
  • Diminution de la sédimentation du cours d’eau;
  • Augmentation de la qualité de l’eau.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP