Habitats et ressources naturelles Restauration de l'habitat du poisson

Mise en valeur des milieux humides à la Baie des Ouines

Fiche technique : A1-25
Localisation : Louiseville (secteur 1) / Maskinongé (secteurs 2-3)
Date d'ouverture : 10-01-2015
Mise à jour : 21-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Promoteur

Problématique

La plaine inondable du lac Saint-Pierre est un milieu hydrique présentant une richesse faunique et floristique. Cependant, elle est située en plein cœur de la région des basses terres du Saint-Laurent, où se concentre aussi la plus forte densité de population de la province. La rencontre entre les activités anthropiques et le milieu naturel peut parfois provoquer des répercussions négatives sur ce dernier. Depuis le début de la construction des réseaux de transport, et plus particulièrement celui de l’autoroute Félix-Leclerc (40) au cours des années 1970, la plaine inondable du lac Saint-Pierre a considérablement été transformée.

À cet effet, pour pallier la destruction et la modification des pertes d’habitats fauniques de ce secteur, un projet ayant pour but la sauvegarde de la sauvagine avait été lancé au cours de la même décennie afin d’optimiser leur production. Malheureusement, en dépit de la bonne volonté des initiateurs du projet, de nombreux aménagements (seuils, structures de contrôle des eaux, fossés et mares) ont été laissés à l’abandon au fil des années, et ce, sans que les installations aient été construites en considérant les besoins halieutiques.

Le milieu humide de la Baie des Ouines fait partie des emplacements ayant été choisis dans le cadre d’un projet ayant pour objectif de « diminuer les facteurs susceptibles de limiter une production optimale des sauvagines ». Au fil du temps, une nouvelle problématique a surgi, car les anciennes structures entravaient désormais le passage des poissons entre la zone littorale et le lac Saint-Pierre. La situation était telle que la perte et la détérioration des habitats essentiels de même que l’absence de connexion entre les sites de reproduction et d’alimentation constituaient des facteurs contraignants qui nuisaient au cycle de vie des frayeurs hâtifs comme la perchaude, contribuant ainsi à maintenir une pression sur cette espèce actuellement en grande difficulté.

Description du projet

Le projet prévu consistait donc à évaluer l’utilisation du secteur par la faune ichthyenne à partir de pêches expérimentales réalisées en différents points. Une caractérisation complète ainsi que des relevés topographiques, fauniques et floristiques permettraient d’établir les caractéristiques limitatives des secteurs telles que la présence de barrages de castor, d’arbres tombés, de structures de contrôle désuètes, qui peuvent entraver la connectivité avec le lac Saint-Pierre. Selon le besoin, les travaux pouvaient comporter le retrait des obstacles, l’établissement de canaux d’évacuation entre les secteurs aménagés et le lac Saint-Pierre de même que l’installation de nichoirs artificiels pour les canards arboricoles. Une fois l’inventaire de la zone complétée, un plan d’action visant à rétablir la libre circulation de l’eau et du poisson serait établi et des aménagements y seraient réalisés. Une attention particulière serait portée aux poissons, mais les besoins de la sauvagine et des autres espèces semi-aquatiques seraient également considérés.

Finalement, les travaux ont consisté au retrait des obstacles dans les cours d’eau et canaux ayant un potentiel pour la faune aquatique, tel que les barrages de castors et les arbres tombés. De plus, des brèches ont été créées dans les zones ayant un fort potentiel pour la reproduction du poisson et qui sont malheureusement non utilisables. Finalement, une portion des travaux a été réalisée pendant la période hivernale, soit la coupe de talle de phragmite ainsi que le creusage de deux canaux qui relient les secteurs de la baie des Ouines avec le lac Saint-Pierre.

Partenaires impliqués

  • Fonds national de conservation des milieux humides – Environnement et Changements climatiques Canada;
  • Emploi Québec;
  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Coûts de réalisation

206 690 $

Échéancier de réalisation

2015

  • Caractérisation complète des trois segments de la Baie des Ouines.

2016

  • Réalisation de pêche dans les marais enclavés;
  • Conception du concept d’aménagement;
  • Mise en marche des travaux.

2017

  • Réalisation des canaux reliant le lac Saint-Pierre et les deux secteurs de la Baie des Ouines pendant la période hivernale;
  • Brûlage des zones affectées par la présence du roseau commun dans les deux secteurs;
  • Installation de nichoirs à canards arboricoles.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Utilisation par la faune ichthyenne des secteurs pour la reproduction;
  • Aucune capture de poissons dans les marais enclavés après la fraie;
  • Utilisation des nichoirs par les canards arboricoles;
  • Absence de repousse de roseau commun dans les canaux d’hiver.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP