Habitats et ressources naturelles Caractérisation et/ou inventaire

Identification des sites d’érosion au lac Saint-Pierre

Fiche technique : A5-2
Localisation : Toutes les municipalités de l'archipel du lac Saint-Pierre
Date d'ouverture : 11-06-2005
Mise à jour : 28-01-2019
Statut du projet : Réalisé
Rôle du Comité ZIP LSP : Partenaire

Problématique

L’érosion des berges, qu’elle soit d’origine naturelle ou anthropique, altère l’intégrité de l’écosystème. Ainsi, elle entraîne des impacts négatifs tels que la perte de sol, la diminution de la qualité de l’eau et la sédimentation. Le lac Saint-Pierre, et particulièrement son archipel, représente l’un des milieux subissant la plus forte érosion le long du fleuve Saint-Laurent.

Description du projet

Le Centre Saint-Laurent a demandé la collaboration du Comité ZIP du lac Saint-Pierre afin de participer à la collecte et à la compilation de données sur des zones sensibles à l’érosion. Les paramètres à mesurer étaient les suivants :

  • Calcul des taux d’érosion pour quatre périodes de l’année;
  • Répartition spatiale de l’érosion;
  • Facteurs responsables de l’érosion.

L’inventaire préliminaire des sites sensibles à l’érosion a permis d’établir une liste des actions à prioriser. Ainsi, les techniques de restauration ou de stabilisation appropriées ont été identifiées à partir des données recueillies et de l’avis de différents spécialistes consultés. Avant de réaliser les travaux, les propriétaires riverains ont été contactés puis invités à y contribuer, soit par un appui technique ou financier.

Partenaires impliqués

  • Centre Saint-Laurent;
  • Association des chasseurs et pêcheurs de Sainte-Anne-de-Sorel;
  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune;
  • Garde côtière canadienne;
  • MRC et municipalités.

Coûts de réalisation

3 500 $ par année.

Échéancier de réalisation

2005-2010

  • Étude (mesure à partir de piquets existants afin de suivre l’avancement de l’érosion);
  • Établissement des stations 1 à 7 dans les îles en novembre 2005.

2006

  • Premier suivi des stations 1 à 7;
  • Installation et suivi des stations 8 à 21.

La compilation des données récoltées à la suite de trois suivis dans l’année a permis de constater que les îles du Sablé et à l’Orme ont perdu 3,8 m de berges chacune, alors que l’île aux Citrons a vu ses rives endommagées sur 1,15 m. À l’exception de l’île Ducharme (station 11), qui n’a subi aucune perte, les îles ont perdu en moyenne entre 0,1 m et 0,9 m de perte de berges. Enfin, aucune donnée n’a pu être recueillie pour six îles de l’archipel, car, à plusieurs reprises, les repères sur le terrain ont été arrachés ou cassés.

2007

  • Remise des résultats obtenus à la suite des suivis au Centre Saint-Laurent pour une analyse plus complète.

2008

  • Suivi réalisé trois fois dans l’année, soit en mai, en août et en novembre. Il nous a permis de suivre 27 stations où la perte de berge se situait entre 0 mètre et 5 mètres (0,95 m en moyenne). L’île du Milieu et l’île Dupas sont les deux îles les plus touchées avec respectivement 5 m et 4,85 m de pertes de berges.

2009

  • Suivi effectué aux mois de mai, d’août et de novembre. Au total, 28 stations ont été observées, dont quatre nouvelles et une abandonnée. La perte de terrain se situe entre 0 m et 1,2 m. Les îles les plus touchées sont l’île du Sablé et l’île Saint-Jean.

Indicateurs d’atteinte de l’objectif

  • Diminution des sites d’érosion;
  • Diminution de perte de sol arable;
  • Réduction de la sédimentation au lac;
  • Amélioration des habitats fauniques terrestres et aquatiques;
  • Amélioration de la biodiversité;
  • Amélioration de la qualité de l’eau.

Références

Aucune référence disponible.

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP