Où se cachent nos tortues l’hiver venu?

Mais où disparaissent nos tortues québécoises en hiver? Puisqu’elles ne peuvent quitter le Québec — à pas de tortue, c’est impensable! —, elles doivent affronter le froid bon an mal an. Heureusement, ces petits reptiles ont un organisme bien adapté qui leur permet de survivre à la rigueur de nos hivers. Alors, découvrons où elles se cachent!

La tortue, un animal à sang froid?

Tortue mouchetée marchant sur un tapis de feuilles mortes

Contrairement à ce que veut la croyance populaire, la tortue n’est pas un reptile à sang froid. On parle plutôt de reptile poïkilotherme ou ectotherme, tout dépend de l’espèce. Toutefois, le principe reste à peu près le même : la température corporelle de la tortue varie en fonction de la température externe. C’est pourquoi on la voit parfois prendre un bain de soleil au printemps pour se réchauffer. Mais en hiver, elle doit se cacher pour ne pas frôler le point de congélation!

La tortue en mode hibernation

La tortue se prépare à hiberner quand les journées raccourcissent. Il lui faut alors trouver un repère qui ne gèle pas : sous l’eau! En effet, nos espèces indigènes se réfugient dans le fond des lacs, des étangs, des marais et autres cours d’eau, seules ou en groupes, pour éviter le point de congélation. À ce moment-là, tout leur métabolisme ralentira pour les quelques mois d’hiver qu’elles passeront enfouies dans le sable. C’est ce qui leur permettra d’économiser beaucoup d’énergie, de réduire leur besoin en oxygène et de ne pas manger.

La tortue peinte nait en septembre. Elle restera sur le site de ponte jusqu’au printemps suivant. Heureusement, elle produit un antigel naturel qui empêchera ses cellules de geler et de se briser. C’est grâce à cela qu’elle pourra survivre à son premier hiver, supportant des températures jusqu’à -10 °C! Les années suivantes, elle devra toutefois se réfugier sous l’eau comme toutes les autres tortues.

La tortue qui respire sous l’eau

Même sous l’eau, la tortue a besoin d’un minimum d’oxygène pour assurer sa survie. Mais comment cet animal terrestre fait-il pour respirer? La nature a bien fait les choses. Une fois sous l’eau, la tortue absorbe l’oxygène par sa peau et par les muqueuses de sa bouche et de son cloaque. Tout ce qu’il lui faut, c’est donc un plan d’eau en santé et bien oxygéné.

Bref, une bonne raison de protéger nos plans d’eau, essentiels à la survie de nos tortues l’hiver!

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP