Les membres circonscrivent des priorités

Comme on le sait, la région du lac Saint-Pierre et de son archipel est un milieu unique soutenant une biodiversité d’une richesse exceptionnelle. Cependant, en raison des activités humaines qui s’exercent depuis plusieurs décennies dans le bassin versant et dans la plaine inondable du lac, la santé de cet écosystème est devenue hautement préoccupante.

Le marais Saint-Eugène dans le secteur de Pointe-du-Lac

Le 10 septembre 2014, la TCRLSP a donc circonscrit les thèmes sur lesquels les participants aux concertations vont travailler en priorité. Les membres de la table font le même constat et partagent l’avis selon lequel il est impératif d’assurer la protection et la mise en valeur des ressources du lac Saint-Pierre. C’est pourquoi ils ont choisi de donner préséance à certains enjeux parmi ceux qui devront être examinés lors des concertations.

  1. La conservation des habitats et de la biodiversité rattachés aux milieux humides.
  2. L’amélioration de la qualité de l’eau, notamment en ce qui a trait aux apports agricoles et municipaux.
  3. La gestion du territoire dans le littoral, ainsi que la gestion des pratiques agricoles dans cette zone.

La TCRLSP formera donc prochainement des comités de travail afin que les acteurs concernés puissent mettre en commun leurs connaissances et ainsi établir un diagnostic à propos de ces thèmes majeurs. D’autres questions, telles que les problématiques en lien avec la gestion des niveaux d’eau et la navigation (transport commercial et navigation de plaisance), seront en outre approfondies.

Au final, cette analyse permettra à la table d’établir une planification écologique fondée sur les décisions consensuelles de ses membres et menant à la mise en place d’actions novatrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *