Comment survivent les animaux en hiver?

Hibernation, semi-hibernation et hivernation

Difficile de s’y retrouver quand on parle d’hibernation, de semi-hibernation ou d’hivernation! C’est le temps de se pencher sur le comportement des animaux pendant la saison froide.

Hibernation ou l’art de dormir profondément

Quand un animal hiberne, c’est qu’il dort profondément tout l’hiver. Bien avant la première neige, il a pris soin de constituer ses réserves de graisse. Comme ça, il pourra survivre à un jeûne de plusieurs mois. Mais d’autres changements importants assurent sa survie. Sa température corporelle, son rythme cardiaque et sa respiration diminuent énormément. Bref, son métabolisme ralentit de 98 %! Il devient si lent qu’il est pratiquement impossible de réveiller l’animal. Toutefois, un animal en hibernation peut se réveiller sur une très courte période pour manger ou faire ses besoins. Mais c’est vraiment exceptionnel!

Qui hiberne?

Trois types d’animaux hibernent toute la saison hivernale.

Les animaux à sang froid. Reptiles, amphibiens et poissons s’enfouissent dans le sol dans le fond des cours d’eau pour passer l’hiver.

Certains animaux à sang chaud, comme la marmotte! Sa température corporelle baisse à moins de 4 °C, et son rythme cardiaque ralentit de 80 à 4 pulsations par minute!

Certains insectes. Ils se cachent dans des trous dans le sol, dans des bûches en décomposition ou même sous l’écorce des arbres.

Semi-hibernation ou avoir le sommeil léger

gros plan d'un ours noir

La semi-hibernation, c’est comme hiberner, mais avec un sommeil plus léger! L’animal devient moins actif l’hiver venu, mais son sommeil léger lui permet de se réveiller rapidement en cas de danger. Le meilleur exemple? L’ours noir! Il dort beaucoup, mange peu et ne fait pas ses besoins. À l’occasion, il quitte sa tanière. Toutefois, si vous croisez un ours noir endormi en hiver, ne faites pas trop de bruit. Un bruit fort risque de le réveiller!

Les oursons noirs naissent en plein cœur de l’hiver, au mois de février. Ils sont aussi petits que des écureuils. Heureusement, le lait maternel leur permettra de grandir rapidement pour affronter la vie!

L’hivernation ou l’art de s’adapter

Par hivernation, on parle d’un animal qui modifie son physique ou ses habitudes de vie pour survivre à la rigueur de l’hiver! Par exemple, les écureuils vont constituer des réserves de nourriture en prévision des mois d’hiver. Le lièvre d’Amérique va muer pour un pelage plus épais et d’une autre couleur : le blanc, qui se confond mieux avec la neige. Certains animaux vont rester à l’abri quand les conditions sont trop mauvaises. Même les oiseaux qui migrent pour des cieux plus cléments hivernent!

En résumé, les animaux ont chacun leur stratégie pour survivre aux rigueurs de nos hivers québécois, qu’il s’agisse d’hibernation, de semi-hibernation ou d’hivernation!

Coordonnées
  • 30, chemin de la Grande-Carrière
  • Louiseville, QC, J5V 2J7
  • Téléphone : (819) 228-1384
  • Courriel : info@comiteziplsp.org
Logo du comité ZIP